Qui suis-je

J'ai eu la chance de grandir dans un haras en Normandie dans lequel étaient élevés des Pur-sangs Anglais. Il y avait 120 chevaux en pension box et j'ai donc pu observer et participer, en grandissant, à de nombreuses situations, sous la houlette de mon grand père, alors directeur renommé et reconnu dans la profession. 

La rigueur dans un tel élevage et la gestion des risques y sont une priorité.

Tout jeune, je me destinais au métier de directeur de haras. Pendant mes études, j'ai donc effectué de nombreux stages dans des haras et notamment en Irlande, en Floride, au Kentucky et au Japon. 

Les caprices de la vie m'ont éloigné d'un métier au contact du cheval. Mais ce virus , au pire s'endort mais ne meurt jamais! 

J'ai voulu offrir à ma fille la même enfance que j'avais connue et lui ai acheté une ponette Connemara. Ce qui m'a permis une fois l'achat validé d'expliquer à mon épouse qu'il lui fallait de la compagnie... Nous avons donc acheté une pouliche Paint Horse. 

Je les ai débourées en douceur pendant des mois et la flamme s'est définitivement rallumée! 

Il fallait que je consacre le restant de ma vie aux chevaux . Ce qui nous a conduit au magnifique Haras de la Mer Blanche. 

Mon Approche

Je ne murmure pas à l'oreille des chevaux . Je ne chûchote pas non plus. Par contre, je leur parle beaucoup. Avec calme et douceur. 

Etant un simple cavalier d'extérieur, je me considère comme un soigneur. Ainsi je prends plaisir à travailler au contact du cheval sans forcément le monter. Je l'observe beaucoup. Les yeux , les jambes, les allures, le comportement. C'est la seule façon ,de détecter au plus vite, tout problème. 

Les soins médicaux étant de plus en plus réservés aux vétérinaires, le soigneur a pour mission d'être vigilant pour agir au plus vite. 

Le cheval est un animal avec une forte propension à chercher les betises et les accidents. Asceptiser son environnement est donc une nécessité absolue et c'est ce que je m'attache à faire en priorité. 

Le soigneur doit rester calme en toutes circonstances pour gérer au mieux toutes les situations.  La confiance du cheval est alors primordiale. Elle s'obtient par la répétition de gestes simples, une manipulation quotidienne, une voix sûre mais douce et,

beaucoup , beaucoup, beaucoup de patience.

... Et  de l'humilité car le cheval , nous apprend tous les jours. 

© 2018 by Haras de la Mer Blanche  . Proudly created with Wix.com